Construire l'avenir

La Fédération française du bâtiment vous présente ses meilleurs vœux pour 2019

> >

La Fédération du Bâtiment et des TP de l'Ain est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment et de travaux publics
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

Le BTP, une richesse pour la France

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Actualité

2019 Ensemble, plus nombreux, plus forts !

Le 10 janvier 2019
Chers Amis Entrepreneurs du BTP,

C’est avec beaucoup de plaisir que je vous adresse mes meilleurs vœux de santé et de bonheur pour vous-même et vos proches à l’occasion de cette nouvelle année 2019, ainsi que des vœux de prospérité à nos entreprises...

Fidèle à la tradition, je vous propose d’aborder les faits marquants de 2018, puis de nous engager, dans un second temps, sur les perspectives de l’année 2019.

Pour le BATIMENT, au niveau national, malgré une fin d’année quelque peu chaotique, l’année 2018 se clôture sur un volume d’activité soutenu puisqu’il progresse encore de 2,3 % après le fort rebond de 5 % en 2017. Les carnets de commandes s’affichaient toujours à un bon niveau en fin d’année, avec 6 mois de production, tous métiers et toutes tailles d’entreprises confondus. L’emploi a suivi, avec une hausse de 2,6 % en 2018, soit 30 000 postes créés.

Mais l’année 2018 a aussi été marquée par l’amorce d’un retournement sur le marché du logement et des prix de marchés toujours trop bas. Comme nous l’avions craint et annoncé, la pénalisation de l’investissement immobilier, faussement assimilée à une « rente », a cassé notre élan avec de nombreuses décisions contre productives :

-    Baisse des APL.
-    Réduction du loyer de solidarité (RLS).
-    Hausse à 10 % de la TVA applicable au locatif social.
-    Suppression de l’APL accession.
-    Suppression du dispositif « Pinel » en zones B2 et C.
-    Rabotage du PTZ en zones B2 et C.
-    Mise en place de l’IFI qui se substitue à l’ISF et réoriente l’épargne hors de l’immobilier.
-    Suppressions de certains équipements du champ du CITE

Ces attaques sur tous les segments du marché ont fini par déstabiliser les acteurs.

La tendance reste plus favorable dans le non résidentiel neuf, moins dépendant des dispositifs de soutien de la demande. Quant au segment de l’amélioration-entretien, avec une petite hausse de 0,8%, il a souffert des hésitations du marché de la rénovation énergétique et ne constitue pas encore le relais de croissance attendu.

Pour les TRAVAUX PUBLICS au niveau national, l’année 2018 est marquée par une belle progression du chiffre d’affaires du secteur de +9% grâce aux investissements des collectivités locales, du secteur privé mais aussi des opérateurs publics (projets du Grand Paris Express, plan de relance autoroutier, Plan France Très Haut Débit...). Cette forte croissance s’accompagne malheureusement d’une nette inflation des coûts de production, notamment du prix des produits pétroliers même si le pire a été évité avec l’abandon de la réforme du GNR.

Les embauches sont également dynamiques pour toutes les catégories de salariés et l’année 2018 s’achève par la création de 10 000 postes supplémentaires.

Au global, l’ensemble du secteur BTP aura créé 40 000 emplois !

Si l’année 2018 est donc considérée au niveau national comme une année encore positive pour le BTP, qu’en est-il dans notre département de l’AIN ?

Contre toute attente et malgré des appréciations mitigées, l’AIN tire son épingle du jeu. Certes, le nombre de mise en chantier de Logements a diminué de -7.5%, et même de -15 % pour les maisons individuelles, alors que les surfaces de bâtiments non résidentiels mises en chantier ont augmenté de +16%.

Dans le même temps, nos emplois ont progressé de +2% et même de +18% au niveau des intérimaires.

La croissance dans les Travaux Publics se situe également dans une fourchette de 6 à 8 %, soulevant toujours la problématique de la suractivité non planifiée des chantiers d’été et posant l’éternelle question du lissage indispensable des programmations de projets publics.

En 2018, les actions de votre Fédération ont été nombreuses et vous en avez été régulièrement informés. Mais nous pouvons en rappeler quelques-unes :

-    Rendez-vous avec le Préfet de l’AIN en février 2018, qui portait plus particulièrement sur le travail détaché, les tensions sur le recrutement et le problème lié aux transports exceptionnels ;
-    De nombreuses interventions de lobbying auprès de nos Parlementaires, concernant les épineux projets de lois : PACTE – ELAN – CITE – PTZ – GNR et PLF 2019 ;
-    Deux conférences de presse, au printemps et à l’automne 2018, qui visaient notamment à rappeler les différentes actions de lobbying de BTP AIN mais également à présenter les deux actions de promotion des métiers du BTP avec « 15 000 bâtisseurs » initiée par la FFB et « Franchement respect » initiée par la FNTP ;
-    La visite du Sénat par le Groupe Femme de BTP AIN ;
-    L’engagement du plan Action Cœur de Ville, concernant AMBERIEU EN BUGEY, BOURG EN BRESSE ET OYONNAX ;
-    Les coulisses du BTP de l’AIN, tenues les 11 et 12 octobre sur un chantier de la SEMCODA « Les Cadalles » à St Denis les Bourg;
-    Notre seconde participation au salon des Maires de l’AIN le 19 octobre.
-    La première journée porte ouverte aux adhérents, tenue le vendredi 16 novembre 2018.

Nous pouvons également nous féliciter d’une Assemblée Générale Annuelle 2018 particulièrement réussie avec une large participation de nos entreprises ainsi que du monde économique et politique de L’Ain.

Concernant maintenant l’année 2019 qui s’ouvre à nous, et avec toutes les précautions qui s’imposent compte tenu du climat social extrêmement tendu de ces dernières semaines, il semble que le secteur du bâtiment s’approche progressivement d’un haut de cycle.

La première moitié de 2019 bénéficiera sans doute encore de l’élan engagé en 2018, mais la seconde moitié de l’année devrait souffrir de la chute du logement neuf, partiellement compensée par la dynamique du non résidentiel neuf et par la résistance de l’amélioration-entretien.

Au total, l’année 2019 devrait s’afficher en léger retrait de 0,5 % avec quand même une prévision de 5 000 postes créés en moyenne annuelle.

Au-delà de cette période de stabilisation qui pourrait se dessiner, trois facteurs positifs, venant en complément de ceux déjà mentionnés, devraient permettre de mettre un frein à la baisse du logement :

-    La réouverture du dossier PTZ en zones B2 et C.
-    La relance effective de l’ANRU.
-    La mise en place du programme « Action Cœur de ville », accompagné dernièrement par l’amendement « Denormandie ancien ».

Ces grands « plans logements » s’attaqueront à la situation de territoires en difficulté et notre département sera bien évidemment concerné. Nous devrons être créatifs, c’est ainsi que toutes nos entreprises pourront en profiter, à commencer par nos constructeurs aménageurs.

Pour les Travaux Publics, l’accélération enregistrée depuis le début de l’année devrait se poursuivre et le secteur aura encore des besoins de recrutement. Toutefois, pour assurer une reprise de l’emploi durable, les chefs d’entreprises ont besoin d’une visibilité à moyen terme. A ce titre, le projet de la Loi d’orientation sur les Mobilités, présentée au Conseil des Ministres en novembre 2018 devrait tracer une trajectoire d’investissements claire pour les infrastructures de transport au cours des prochaines années.

Plus localement, pour l’année 2019, BTP AIN s’attachera à travailler sur de nombreux dossiers dont :

-    Le logement social ;
-    Action Cœur de Ville : BTP AIN sera là pour accompagner les futurs projets publics ou privés ;
-    L’Office du BTP qui nous permettra de relancer nos échanges avec les Maîtres d’œuvre en les associant à nos actions de Lobbying ;
-    Enfin le recrutement de nouveaux adhérents sera notre priorité car la représentativité de notre organisation professionnelle en dépend. Il est indispensable que nous conservions notre leadership syndical sur l’ensemble des entreprises, y compris les entreprises artisanales.

2019 sera une année dense pour BTP AIN et ces différents chantiers n’aboutiront qu’avec la mobilisation et l’implication de vous entrepreneurs du BTP qui constituez les forces vives de notre Fédération. En effet, c’est tous ensemble que nous devons conforter notre représentativité majoritaire, en particulier dans l’artisanat du bâtiment, afin de renforcer encore plus nos capacités d’actions, d’initiatives et de services pour le bien de nos entreprises.

Soyons tous Ambassadeurs de notre Fédération auprès de nos consœurs et confrères, incitons-les à nous rejoindre pour faire vivre ce principe qui m’est cher :

Ensemble : plus nombreux, plus forts !

Chers Amis, je vous renouvelle le meilleur dans vos vies professionnelles et personnelles.

Faisons que cette nouvelle année soit une année constructive pour nous, nos salariés, nos entreprises et nos territoires !


Pierre Convert
Président de BTP AIN


Le 10 janvier 2019